Pôle Bâtiment

CAP CARRELEUR MOSAÏSTE

.

PROFIL

Le métier de carreleur – mosaïste s’adresse à des jeunes ayant un sens de l’esthétique et capables de faire preuve de créativité. Ils doivent être patients et rigoureux, savoir travailler avec propreté et soin.

Le titulaire du CAP prépare et met en œuvre les revêtements courants, sous la responsabilité et sur les instructions de son supérieur.

Il travaille aussi avec d’autres intervenants du chantier : architectes, décorateurs, fournisseurs …

Il travaille seul ou en équipe, organise son travail en respectant les règles de sécurité.

.

FORMATION

Après une 3ème, elle dure 2 ans avec 14 semaines de formation en entreprise réparties au cours des deux années. Elle est validée par le CAP carrelage.

.

ACTIVITÉS

  • Réalisation de travaux préparatoires (habillage de baignoires, trappes de visite, cloisons de douche, murets, chapes, ragréage …)
  • Pose de revêtements céramiques et analogues en utilisant les produits de mise en œuvre en pose scellée ou pose collée.
  • Mise en œuvre des isolants phoniques et / ou thermiques et des systèmes de protection à l’eau sous carrelage.

.

HORAIRES

  Première Terminale
Enseignement technologique et professionnel
18h00
17h00
Mathématiques et Sciences physiques
3h30
3h30
Français, histoire-géographie
3h30
3h30
Langue vivante
2h00
2h00
Arts appliqués et cultures artistiques
2h00
2h00
Vie sociale et professionnelle
1h00
1h30
Education civique, juridique
2h30
2h30
Education physique et sportive    

.

DEBOUCHES

Le carreleur – mosaïste exerce son activité au sein de petites entreprises artisanales ou grandes entreprises.

Son travail peut le conduire sur des chantiers de constructions neuves.

Il peut aussi intervenir dans de la rénovation.

.

POURSUITE D’ÉTUDES

Eventuellement, poursuite d’études en :

  • Bac Pro Aménagement finition.
  • BP carrelage mosaïque

————————————————————-

CAP MAÇON

.

PROFIL

Ce métier s’adresse à des jeunes ayant une bonne condition physique, le sens de l’équilibre, de la prudence et le respect absolu des règles de sécurité. Le maçon doit être rigoureux et avoir le sens des responsabilités.

Le titulaire de ce CAP est un ouvrier professionnel de niveau II (OP2).

Il exerce son métier en qualité d’ouvrier qualifié dans des entreprises du bâtiment principalement du gros œuvre.

Il contribue à la construction d’ouvrage de toute nature (maisons individuelles, immeubles collectifs, de bureaux, bâtiments industriels, agricoles et commerciaux).

.

FORMATION

Elle dure deux ans après une 3ème, avec 14 semaines de formation en entreprise réparties au cours des deux années. Elle est validée par le CAP maçon.

.

ACTIVITÉS

  • Exécution de travaux neufs ou de rénovation ou de réhabilitation.
  • Réalisation d’éléments d’ouvrages à partir de composants industrialisés assemblés par des produits liants (mortiers, bétons).
  • Mise en œuvre de certains matériaux (briques, pierres moellons …).
  • Réalisation de revêtement (enduits d’étanchéité, de façades et les chapes).
  • Réalisation d’ouvrages en béton armé (coffrage, armature).

.

HORAIRES

  Première Terminale
Enseignement technologique et professionnel
18h00
17h00
Mathématiques et Sciences physiques
3h30
3h30
Français, histoire-géographie
3h30
3h30
Langue vivante
2h00
2h00
Arts appliqués et cultures artistiques
2h00
2h00
Vie sociale et professionnelle
1h00
1h30
Education civique, juridique
2h30
2h30
Education physique et sportive    

.

DEBOUCHES

Le maçon trouve une activité dans une petite, moyenne ou grande entreprise.

Son travail peut le conduire sur des chantiers de constructions traditionnelles ou industrielles. Il peut aussi intervenir dans de la rénovation.

.

POURSUITE D’ÉTUDES

Éventuellement, poursuite d’études en :

  • Bac Pro Technicien du bâtiment.
  • BP Maçon
  • Bac Pro Aménagement et finition du bâtiment

————————————————————-

CAP PLÂTRIER – PLAQUISTE

.

PROFIL
Ce métier s’adresse à des jeunes ayant une bonne résistance physique. Il demande de la rapidité d’exécution, de l’habileté.

Le plâtrier intervient sur les chantiers très souvent avec d’autres corps de métiers il faut donc avoir le sens du travail en équipe.

Le titulaire de ce CAP est un ouvrier professionnel. Il exerce son métier sur le chantier, qui sera vide ou occupé. Il travaille dans le respect de l’environnement, des règles de l’art, d’hygiène, avec le souci permanent de qualité.

.

FORMATION
Après une 3ème, elle dure deux ans avec 14 semaines de formation en entreprise réparties au cours des deux années. Elle est validée par le CAP Plâtrier Plaquiste.

.

ACTIVITÉS :

  • Elles sont essentiellement centrées sur l’aménagement intérieur : réalisation de doublage, cloisons, plafonds, sols et ouvrages décoratifs.
  • Ces aménagements participent aux fonctions d’isolation hybride, thermique et acoustique.
  • Ces aménagements sont réalisés à l’aide de produits humides (briques, carreaux de brique, carreaux de plâtre et plâtre) et de produits secs (plaques et matériaux associés).

.

HORAIRES

  Première Terminale
Enseignement technologique et professionnel
18h00
17h00
Mathématiques et Sciences physiques
3h30
3h30
Français, histoire-géographie
3h30
3h30
Langue vivante
2h00
2h00
Arts appliqués et cultures artistiques
2h00
2h00
Vie sociale et professionnelle
1h00
1h30
Education civique, juridique
2h30
2h30
Education physique et sportive    

.

DÉBOUCHÉS

Le plâtrier plaquiste trouve une activité dans une petite, moyenne ou grande entreprise.
Son travail peut le conduire sur des chantiers de constructions traditionnelles ou industrielles. Il peut aussi intervenir dans de la rénovation.

.

POURSUITE D’ÉTUDES

  • Mention complémentaire Plaquiste
  • Brevet Professionnel Plâtrerie – Plaque

————————————————————-

CAP PEINTRE APPLICATEUR DE REVÊTEMENTS

 PROFIL

Le métier de peintre s’adresse à des jeunes ayant un sens de l’esthétique et capable de faire preuve de créativité. Ils doivent être patients et rigoureux, savoir travailler avec propreté et soin.

Le titulaire du CAP exécute des travaux courants, met en œuvre les peintures, revêtements collés, revêtement de sols et produits de façade, sur un chantier neuf ou ancien sous la responsabilité et sur les instructions de son supérieur.

Il travaille seul ou en équipe, organise son travail en respectant les règles de sécurité.

.

FORMATION

Après une 3ème, elle dure 2 ans avec 14 semaines de formation en entreprise réparties au cours des deux années. Elle est validée par le CAP

ACTIVITÉS

  • Application de peinture et produits décoratifs
  • Pose de papiers peints et de revêtement muraux collés
  • Pose de revêtements de sols collés
  • Travaux sur façade.

HORAIRES

  Première Terminale
Enseignement technologique et professionnel 18h00 18h00
Mathématiques et Sciences physiques 3h00 3h00
Français, histoire-géographie, éducation civique 3h00 3h00
Langue vivante 1h30 1h30
Arts appliqués et cultures artistiques 1h30 1h30
Vie sociale et professionnelle 1h00 1h00
Education physique et sportive  2h30  3h30

.

CONDITION D’EXERCICE DE L’EMPLOI

Le peintre exerce son activité au sein de petites entreprises majoritairement de moins de 10 salariés ;

Son travail peut le conduire sur un chantier neuf ou ancien. Il peut ainsi intervenir dans de la rénovation.

Il travaille avec d’autres intervenants : maitre d’œuvre, architecte, décorateur..

.

POURSUITE D’ÉTUDES

Éventuellement, poursuite d’études en :

  • Bac Pro Aménagement finition.
  • BP Peinture Applicateur de revêtement

————————————————————-

BAC PRO AMÉNAGEMENT et FINITION du BÂTIMENT (AFB)

PROFIL

Le titulaire de ce BAC PRO réalise et conduit les travaux sur des chantiers, dans le cadre de travaux neufs ou de rénovation de bâtiments, pour la mise en œuvre de différents ouvrages de partition intérieure des locaux (cloisons, plafonds), la pose de revêtements (murs, sols) et l’application de produits de finition à l’extérieur et à l’intérieur (plâtre, peinture …).

.

PLUSIEURS VOIES D’ACCÈS

Les élèves issus d’une classe de 3ème ont accès directement à ce baccalauréat professionnel en 3 ans.

Les élèves titulaires de certains CAP du même secteur (parmi lesquels les CAP Carreleur-Mosaïste, Plâtrier-Plaquiste…) préparent ce baccalauréat professionnel en 2 ans après examen de leur dossier et entretien de motivation.

.

FORMATION

En 3 ans après la 3ème.

En 2 ans après un CAP de la spécialité (carrelage, peinture, plaquiste).

22 semaines de formation en entreprise sur les 3 ans.

.

DES TRAVAUX RÉELS EN ATELIER OU EN ENTREPRISE

 Grâce à 22 semaines de stages pratiques, les jeunes mettent en œuvre régulièrement en entreprise les enseignements théoriques et professionnels dispensés au lycée professionnel.

Ils découvrent les exigences du terrain et s’intègrent à la vie des équipes.

De nombreuses entreprises s’engagent dans une réelle démarche d’accompagnement des jeunes en étant maîtres de stage et, au-delà, transmettent un savoir-faire, une passion…

.

ACTIVITÉS

  • Peinture
  • Revêtement muraux (papiers peints, textiles …)
  • Aménagement (cloisons, plafonds…)
  • Revêtement de sols (carrelage, plancher flottant…)

 DÉBOUCHÉS

Après une solide expérience professionnelle acquise sur les chantiers, il peut évoluer rapidement vers la qualification de chef d’équipe.

 

POURSUITE D’ÉTUDES

Une formation-tremplin vers des études supérieures : les élèves désireux de poursuivre leurs études ont la possibilité d’intégrer un BTS Aménagement-Finition.

————————————————————-

FCIL post Bac pro (Formation Complémentaire d’Initiative Locale)

METHODES ET PRATIQUES EN CONSTRUCTION DURABLE POUR LE BÂTIMENT

Formation ouverte à la rentrée 2018 par le lycée Notre-Dame des Collines, en partenariat avec le lycée Saint- Ennemond et le lycée Sainte-Marie-La Grand-Grange de Saint-Chamond.

 

POURQUOI CETTE FORMATION ?

Le décret n° 2016-711 du 30 mai 2016 sur la transition énergétique, entré en vigueur le 10 janvier 2017, met l’accent sur les travaux d’isolation à réaliser lors des chantiers de rénovation.

La formation cible donc les bonnes pratiques de rénovation en maçonnerie, construction bois, isolation, électricité, et met l’accent sur les compétences métiers en situation professionnelle.

POUR QUI ?

Élèves de l’enseignement professionnel

  • après un bac professionnel du Bâtiment : gros œuvre, aménagement et finition, bois (construction, menuiserie et agencement), électricité
  • ou après positionnement.

DURÉE DE LA FORMATION

En un an par voie scolaire, du 1er octobre au 30 juin :

  • 2 semaines au lycée, soit 300 heures de face à face pédagogique
  • 2 semaines de stage en entreprise (possibilité de faire un stage en Allemagne).

OBJECTIFS ET CONTENUS

1 Lire et interpréter un bilan énergétique

  •    ’ évolution légale, paramètres et performances
  •    ’ relevés, mesures, croquis
  •    ’ cahier des charges
  •    ’ coût prévisionnel

2 Proposer des solutions techniques et les mettre en œuvre

  •    ’ étanchéité à l’air et transmission de la vapeur d’eau
  •    ’ consommations énergétiques

3 Communiquer avec les différents intervenants

  •    ’ fiche technique produit
  •    ’ environnement informatique. 

DÉBOUCHÉS

Après un Bac pro du Bâtiment, le titulaire de cette FCIL voit ses compétences opérationnelles renforcées en matière de rénovation du bâtiment (agrandissement, réhabilitation, complément d’isolation, étanchéité à l’air). Lors des 14 semaines de stage en entreprise, il aura acquis une expérience solide qui favorisera son insertion professionnelle.

Il pourra alors réaliser des travaux de rénovation du bâtiment en intégrant de nouvelles pratiques, en adéquation avec les préoccupations de qualité environnementale, d’énergie, de santé.